• Mes Villes à proximité

Que savoir sur la trésorerie des entreprises ?

L’entreprise est une forme d’organisation humaine qui nécessite le concours de plusieurs paramètres organisationnels et structurels pour fonctionner idéalement. La trésorerie est sans nul doute l’un des éléments les plus importants de ce dispositif. Si pour certains ce terme fait tout simplement référence aux avoirs financiers de l’entreprise, ce concept va en réalité beaucoup plus loin. Découvrez ici tout ce qu’il faut savoir à ce sujet. Focus !

Qu’est-ce que la trésorerie des entreprises ?

« Ensemble des liquidités disponibles en caisse ou en banque », c’est ainsi qu’on vous définira de façon académique la trésorerie d’une entreprise. Pour être plus explicatif, on peut dire qu’il s’agit de l’ensemble des sommes d’argent immédiatement mobilisables d’une entreprise à un instant précis. La trésorerie permet ainsi à l’entreprise de gérer convenablement ses liquidités et ses avoirs bancaires afin de toujours avoir suffisamment d’argent disponible. Le trésorier doit donc avoir des connaissances aussi bien financières, techniques que bancaires.

La trésorerie de l’actif-passif, qu’est-ce que c’est ?

La trésorerie d’une entreprise se calcule en faisant la différence entre les actifs disponibles et les dettes de l’entreprise à court terme. La trésorerie de l’actif ou trésorerie active représente ainsi l’ensemble de toutes les possibilités de liquidité dont dispose l’entreprise à un moment donné (comptes bancaires, placements, caisses, etc.). La trésorerie du passif par contre prend en compte (de façon générale) les dettes professionnelles de l’entreprise. On parle donc de trésorerie passif-actif pour faire référence à ces deux volets en même temps.

Comment optimiser la trésorerie ?

L’optimisation de la trésorerie pèse principalement sur un seul individu dans l’entreprise, le trésorier. Ce dernier a la charge et l’obligation de faire une gestion optimale de la trésorerie afin de s’assurer de la viabilité et de la pérennité de l’entreprise. Pour ce faire, la gestion doit s’articuler aussi bien autour des liquidités (rentrées et sorties d’argent, capacité de paiement, etc.) que des risques financiers (classification, analyse, contrôle et réduction des risques.). Il faut surtout anticiper et solutionner les éventuelles pertes.

Quelles sont les formes de financement de la trésorerie d’une entreprise ?

L’affacturage, l’escompte, le Daily ou la Mobilisation de Créances Nées sur l’Étranger (MCNE), la titrisation, etc. : le financement de la trésorerie est un must-do pour toute entreprise, et il se décline donc sous ces nombreuses formes pour faciliter la tâche à l’entrepreneur. Il existe par ailleurs d’autres formes de financement spécialement optimisées pour réduire l’impact de ce facteur.

Dans cette logique, Aymen FASSI, co-dirigeant de la maison d’édition www.rachatducredit.com ajoute : « Le manque de trésorerie est l’une des principales causes des défaillances d’entreprises. Pour réduire l’impact de ce facteur, il a été créé de nombreuses formes de financement – financement participatif ; levée de fonds ; subventions ; crédit professionnel ; love money; etc. – et des méthodes de gestion efficace – lean management ; logiciel de pilotage par indicateurs techniques ; etc. L’entrepreneur dispose ainsi d’un éventail d’outils utiles pour gérer en amont et en aval son activité et contrôler l’évolution de la trésorerie d’entreprise. »